Mot de Voeux et d'adieux pour le site du CSMTP


A tous les amis du Conservatoire des Savoirs Médicaux Traditionnels et Populaires,

Depuis sa création en février 2004, fidèle à son intuition originelle, la Fondation a assumé ses objectifs de promotion et d'actualisation des savoirs médicaux traditionnels par l'organisation de symposiums, cycles de conférences, débats, rencontres.

Nous avons décidé de ne pas poursuivre nos activités pour les raisons suivantes :

Aujourd'hui, les médecines dites complémentaires qui sont issues des grands courants traditionnels tels que les médecines chinoise, ayurvédique, tibétaine, africaine sont reconnues. Elles ont pignon sur rue et représentent souvent une alternative à une médecine occidentale allopathique. Leur vision holistique est reconnue comme une réponse efficace dans le cas des maladies chroniques et elles contribuent favorablement à une qualité de la vie. C'est le concept du « care ».

Grâce à l'Internet, nous voyons apparaître une nouvelle économie des données. Il n'est plus nécessaire de participer à une conférence  pour avoir accès aux connaissances qui y sont dispensées.                                                                                              

Néanmoins, nous savons tous que d'assister à un concert ou d'écouter la même oeuvre seul chez soi n'est pas la même expérience.

Notre rôle d'organisateur d'événements culturels, avec tous l'engagement que cela comporte est en mutation, et nous laissons à d'autres le soin de continuer dans de nouvelles voies.

Edgar Morin parlait l'autre jour à France-Culture et il donna la définition suivante : «  La connaissance est un océan dans lequel il y a des archipels... »
 
Nous vous remercions, chers amis, de votre précieuse participation à nos activités durant toutes ses années et nous vous envoyons nos Voeux les plus chaleureux pour 2016.


Anne Duvigneau-Ansermet
Fondatrice

 
CSMTP: vers 2014

Les activités 2013


–    La médecine ayurvédiqu e: lors d'un séjour prolongé au Sud de l'Inde, nous avons expérimenté dans son contexte natif une cure de détoxination.

–    Une conférence au Festival International des Coutumes d'Ailleurs, le 2 novembre à Genève. Lors de cette intervention deux sujets ont été abordés par Anne Duvigneau-Ansermet, fondatrice du Conservatoire :

Etre étranger à ses traditions
à son humanité
à soi-même

Réflexion sur la pérennisation des médecines traditionnelles

A l'aube de 2014, voici ce qui se profile....

Depuis 10 ans, il est un temps linéaire où se manifeste ponctuellement notre Fondation « Le Conservatoire des Savoirs Médicaux Traditionnels et Populaires ».

Hors ce qui l'anime dans ses profondeurs, c'est un temps cyclique et son cortège d'aléatoire qui nous fait réfléchir et exercer notre rebond vital.

Aujourd'hui des rencontres singulières nous dirigent vers la médecine amérindienne.

Affaire à suivre.....

 
La médecine ayurvédique



Une littérature importante existe sur le sujet, en anglais principalement, aujourd'hui également en français.

La médecine ayurvédique est liée à la mythologie et aux religions de l'Inde qui font remonter l'origine de cet art de prendre soin du vivant à la légendaire Dhanvantari, qui aurait reçu ses connaissances de Brahmâ.

Nous rappellerons simplement quelques notions afin qu'un lecteur non averti puisse suivre le récit de la cure à la clinique Arya Vaidya Chikitsalayam & Research Institute de Coïmbatore (Tamil Nadu) de Jean-Jacques et Anne Duvigneau.

Ayurveda signifie en sanskrit « connaissance de la vie », dans le sens d'une science reposant sur tout une écologie car l'incidence des maladies et leur traitement varient selon les régions sèches (jangal) ou humide (anupam). D'autre part, comme chez les anciens Grecs, c'est une médecine humorale. Il y a trois humeurs (tridosha) : la bile (pitta), le vent (vata) et le flegme (kapha). Les troubles sont dû à un déséquilibre de ces humeurs qui correspondent aux quatre éléments (Terre - Eau - Feu - Air).
Cette conjugaison donne le tableau suivant :

Read more...
 
Intervention: Anne Duvigneau-Ansermet au Festival International des Coutumes d'Ailleurs - 02.11.13

ETRE ETRANGER A SES TRADITIONS

A SON HUMANITE

A SOI-MEME

 

Commençons par définir ce dont nous allons parler.

Qu'est-ce qu'une tradition ?
Cela désigne la transmission d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou un passé immémorial.
Dans son sens absolu c'est une mémoire, un projet, une conscience collective : le souvenir de ce qui a été, le devoir de le transmettre et de l'enrichir.
Dans un langage courant, le mot tradition est parfois employé pour désigner un usage, voire une habitude, consacré par une pratique prolongée au sein d'un groupe social, même restreint par ex. une tradition familiale.

Qu'est-ce qu'une coutume ?
Façon d'agir établie par l'usage. V. Habitude, moeurs, tradition. Us et coutume : habitude collective d'agir transmise de génération en génération. La coutume a force de loi. Elle peut être transmise oralement.

Le Festival International des Coutumes d'Ailleurs, auquel nous participons aujourd'hui a mis l'accent sur la richesse multiculturelle. C'est la réalité dans laquelle nous vivons quotidiennement à Genève. Cependant, lors de ces journées privilégiées nous allons prendre le temps d'échanger des valeurs plus fondamentales, celles qui nous réchauffent le coeur.

Je suis donc partie de ce foisonnement, de cette multiplicité d'expressions pour me poser la question suivante : qui est l'Homme ?

Les paléontologues nous apprennent qu'il y a des indicateurs de l'activité humaine par les traces de sépultures, de feu, d'ustensiles, d'outils.

 

Read more...
 
CSMTP aujourd'hui

CSMTPDepuis sa création en 2004, le Conservatoire des Savoirs Médicaux Traditionnels et Populaires  a organisé des congrès, symposiums et conférences qui ont proposé une tribune à différentes traditions médicales.

En 2010, quatre conférences intitulées «Santé Mentale et Sens de la Vie» ouvrent de nouvelles perspectives  qui nous portent au seuil d’ une redéfinition de concepts tels que : psychisme, rituel, spiritualité.

Notre humanité est confrontée actuellement à des enjeux sociologiques, géopolitiques, spirituels, scientifiques, culturels et artistiques et le Conservatoire  propose la réflexion suivante :

“ Il est des questionnements qui trouvent leur éclaircissement dans la confrontation de corpus de connaissances, dans des savoir-faire révélateurs d’une maîtrise intérieure etc…
Néanmoins et paradoxalement aujourd’hui, ce serait dans le silence vécu ensemble qu’un retour au murmure de la source originelle orienterait notre quête de sens. “

En 2012, des Rondes de Silence, ateliers non confessionnels ont eu lieu à Genève, Paris et Bruxelles.

Si vous êtes intéressé contactez-nous : This e-mail address is being protected from spam bots, you need JavaScript enabled to view it


Anne Duvigneau –Ansermet
Fondatrice CSMTP

 
Vie et Savoir

Vie et Savoir 

Le Conservatoire a des liens très privilégiés avec l'Association Suisse Vie & Savoir - de la tradition à l'innovation. Cette association a ouvert au Bénin un Centre de Formation et de Réflexion qui enseigne l'informatique-bureautique (www.vie-et-savoir.org )

Fleur André est naturopathe et responsable du projet béninois. Elle a passé deux mois au Centre de Porto-Novo à organiser les formations. Sa curiosité naturopathique l'a poussée à s'intéresser à la médecine traditionnelle, donc aux plantes du Bénin.

Retrouvez son document sur les plantes du Bénin ici!

Merci, Fleur, du partage!

Read more...
 
<< Start < Prev 1 2 3 Next > End >>

Results 1 - 7 of 20
all material copyright CSMTP - 2007 - Design by PatG
School Joomla Templates and Joomla Tutorials